Top 5 des immeubles les plus « Green » du monde

Perspectives • 16 octobre 2019

En mars 2016 le Sénat refusait un projet de loi visant à rendre obligatoire l’installation de dispositifs végétalisés ou de production d’énergies renouvelables de tout nouveau bâtiment situé en zone commerciale. Le Sénat français serait il en retard sur son temps ? la tendance à la végétalisation des bâtiments est en pleine explosion en France et dans le monde. Les immeubles verts aux façades recouvertes de plantes fleurissent  et au delà du bénéfice esthétique évident cela aurait de nombreux avantages thermiques et isolants, et agirait comme un pare feux efficace contre la pollution. 

Après la découverte des aéroports les plus innovants, Anaxago continue son tour du monde pour vous faire découvrir les immeubles les plus verts de la planète : nature, modernité et innovation sont au rendez-vous… Zoom sur ces lieux souvent considérés comme une perte d’argent et de rentabilité au profit d’une image publique valorisante ?

Flower Tower Paris

5. Tower Flower (Paris, France)

Notre numéro 5 est un bâti situé en France, Porte d’Asnières à Paris. Cet immeuble, réalisé pour l’OPAC (Office Public d’Aménagement et de Construction) de Paris, situé au 23 rue Albert-Roussel dans le 17ème arrondissement à la spécificité d’être entouré de balcons garnis d’arbres en pot.

Conçu par Edouard François, ce bâtiment accueille 30 logements de l’office HLM. Ce projet étant le plus ancien de notre top, il nous permet de constater l’évolution des immeubles verts à travers le temps. Achevé en 2004, la Tower Flower fait parler les spécialistes. Bien que les bambous, enrobés de béton allégé (béton Ductal), aient bien résisté pour la plupart d’entre eux, certains ont dû être enlevés sans être remplacés pour autant, d’autres ont même été coupés par les habitants afin d’obtenir une meilleure luminosité dans leurs appartements.

En conclusion, 15 ans après l’édification de ce projet, le béton est bien plus visible que sur les photos réalisées en 2004. Mais cette expérience, en avance sur son temps, a permis aux architectes, réalisant des immeubles verts aujourd’hui, d’anticiper les problèmes liés à leur conception. Il est également bon de rappeler que ce projet représente un investissement de  4 millions d’euros, soit bien en dessous des prix de revient actuels pour les bâtiments de ce type.

A lire également, top 5 des aéroports les plus innovants du monde

Green Towers Nanjing

4. Green Towers (Nanjing, Chine)

Nanjing Green Towers, réalisées par le promoteur Nanjing Yang Zi National Investment Group Co. Ltd, entreprise contrôlée par le gouvernement chinois, est la première forêt verticale à avoir été construite en Chine.

Situées dans le district de Nanjing Pukou (zone destinée à propulser la modernisation du sud du Jiangsu et le développement de la zone économique autour du fleuve Yangtze), les deux tours suivent le prototype de la forêt verticale de Milan (voir plus bas).

Le long des façades, 800 arbres, 27 espèces locales et 2 500 plantes et arbustes en cascade couvrent une superficie de 4 500 m². Une véritable forêt, contribuant à la régénération de la biodiversité locale, qui permettra une absorption de 18 tonnes de CO2 et produira environ 16,5 tonnes d’oxygène par an.

L’édifice est divisé en deux tours, la plus haute (200 mètres) couronnée au sommet par une barricade verte, accueille des bureaux sur 27 étages et intègre un musée, une école d’architecture et un lounge pour des clubs privés sur le toit. La deuxième tour (108 mètres) est exploitée par le Groupe Hyatt. Le hall reliant les deux tours, d’une hauteur sous plafond d’environ une vingtaine de mètres, accueille des magasins, un marché, des restaurants, une salle de conférence et des espaces d’exposition culturelle.

EBOOK AFRIQUE

Achevé en 2018, ce projet est la troisième oeuvre (après celle de Milan et celle de Lausanne) d’un immense programme de foresterie urbaine porté par  Stefano Boeri Architects et qui sera également développé villes de Shijiazhuang, Lishui, Liuzhou, Guizhou, Shanghai et Chongqing.

Bosco Verticale Milan

3. Bosco Verticale (Milan, Italie)

Conçues en 2013 par Stefano Boeri Architects, ces deux tours résidentielles nommées “Forêt Verticale” mesurent respectivement 76 et 112 mètres de haut. En plein coeur de Milan, il s’agit des premiers buildings verts résidentiels destinés à des particuliers.

La végétation de ces immeubles est composée d’arbres de 9 mètre de haut. Cette hauteur ne pouvant être dépassée afin de préserver la structure des immeubles. Afin de s’assurer de la stabilité du building dans les périodes les plus venteuses, les arbres sont fixés avec des barres de métal aux structures. 

Ce prototype de forêt vertical a permis souligner les limites d’un tel projet. Grâce à ces deux tours, les concepteurs d’immeubles verts peuvent désormais anticiper les potentielles difficultés de ces constructions végétalisées, qu’ont rencontré la Bosco Verticale, à savoir : l’arrosage des arbres ou encore la prolifération des flammes en cas d’incendie.

Tree House Singapour

2. Tree House (Singapour, Singapour)

Terminé en 2014, ce condominium de Singapour a établi un record dans le Guinness Book mondial, pour avoir été le plus grand jardin vertical du monde. Ses quatre tours de 24 étages chacune, sont entourées d’un feuillage luxuriant qui filtre les polluants et le dioxyde de carbone dans l’air pour réduire l’empreinte carbone des propriétés résidentielles de la cité-état. Tandis que les murs tapis de vert éliminent les émissions de gaz à effet de serre pour minimiser l’absorption de chaleur, les fenêtres ultra modernes, elles, utilisent une technologie de réduction de chaleur pour garder l’intérieur des logements à une température fraîche toute la journée.

Située dans un milieu forestier entre la réserve naturelle de Bukit Timah et le lac réservoir Upper Pierce, la propriété se fond dans son environnement avec des terrasses ouvertes vertes sur différents étages. L’immeuble est également conçu en pente pour maximiser la récolte des eaux pluviales, qui sont ensuite canalisées vers un système d’irrigation autonome pour les végétaux aux alentours.

Les résidents de ce condominium apprécient particulièrement la présence de la faune (oiseaux, papillons) qui sont fortement attirés par cet écosystème végétal. Les propriétaires des appartements se disent devenir plus conscients de la nécessité de conserver un environnement naturel et de réduire leur impact écologique en habitant cet immeuble.

Forest City LiuZhou

1. Forest City (Liuzhou, Chine)

Pour conclure notre top, nous ne parlerons pas d’un immeuble… Mais d’une ville entièrement constituée d’immeubles verts ! La ville de Liuzhou dans la province du Guangxi, en Chine, accueillera bientôt un nouveau quartier, qui deviendra finalement une ville. Bien entendu cette nouvelle ville a été conçue par… Stefano Boeri (voir son portrait plus bas). 

Cette dernière, encore en construction, accueillera 30 000 habitants d’ici 2020, soit un petit village pour ce pays peuplé d’environ un milliard et demi d’individus. Néanmoins, la ville dans la ville couvrira une surface de 138,5 hectares, absorbera 10 000 tonnes de CO2 chaque année et accueillera plus d’un million de plantes et arbres. Des chiffres qui redonnent le sourire dans cette période de tension sur les questions climatiques.

Les immeubles de la Forest City de Liuzhou accueilleront bureaux, hôtels, logements et commerces. Ces derniers (qui ressembleront grandement à la Marina Baie-des-Anges d’Antibes) s’inspireront de Bosco Verticale pour leurs réalisations. 
Stefano Boeri :

Architecte de 62 ans, diplômée de l’école Polytechnique de Milan, reconnu pour ses architectures végétalisées, ce pionnier de l’immeuble vert est aussi professeur dans les universités les plus prestigieuses (MIT, Harvard…). Son objectif ? Dupliquer le prototype milanais (Bosco Verticale) dans de nombreuses régions du monde en commençant par la Chine et les Pays-Bas. Il souhaite également réduire le coûts de ces logements afin de permettre aux populations moins aisées de vivre dans un écosystème naturel. Dans la liste des projets nous pouvons bien évidemment retrouver la Liuzhou Forest City, mais également un projet bien plus surprenant : une forêt verticale… sur Mars, prévue pour 2117.

* Ce classement est subjectif et n’a pas vocation à définir une notation entre les différents projets. Le but ici est de pouvoir constater l’évolution des immeubles verts au fil du temps, leurs avantages, leurs spécificités et les problèmes liés à leurs réalisations.

A lire également, Anaxago vous accompagne dans votre développement international


Commentaires

*  
*

Recevez nos prochains articles

Rejoignez les 2 000 pros de l'immobilier inscrits à la newsletter Anaxago Immobilier :

Rejoignez-nous sur Facebook

Facebook par Weblizar Powered By Weblizar

Suivez-nous sur Twitter



*AVERTISSEMENT L’investissement dans des opérations immobilières non cotées présente des risques parmi lesquels : la perte partielle ou totale du capital investi, l’illiquidité, l’absence de valorisation après l’investissement ainsi que des risques spécifiques à l’activité du projet détaillés dans les notes d’opération mises à disposition dans l’onglet « document » des projets. L’investissement sur ANAXAGO doit être inscrit dans une démarche de constitution d’un portefeuille diversifié. Vous pourrez investir sur ANAXAGO une fois votre profil d’investisseur complété et validé par nos équipes. Pour lire l’avertissement complet sur les risques, CLIQUEZ ICI