Smartrenting lève des fonds via Anaxago et renforce son équipe de professionnels de l’immobilier

InvestissementPerspectives • 14 octobre 2019

Chaque année, 800 000 étudiants quittent leur logement temporairement (+35 % en 5 ans), dans le cadre d’un stage, d’un échange académique, ou tout simplement pour les congés estivaux… Pour autant, aucune solution facile n’existe à ce jour leur permettant de répondre au dilemme qu’ils rencontrent : que faire du logement lors de leur absence ? Le conserver et payer le loyer de l’appartement inoccupé, le rendre et essayer d’en retrouver un plus tard, ou le sous-louer illégalement ?

Fondée en 2015, la Proptech Smartrenting a développé une solution unique pour accompagner les jeunes dans leurs projets de mobilité.  

Comment est-ce que cela fonctionne ? Thibault Martin, Co-Fondateur et CEO de Smartrenting témoigne :

Anaxago : Pourquoi avez-vous créé Smartrenting ?

Thibault Martin :

Un projet et la folie de 3 amis, nous souhaitions répondre aux besoins des individus ayant un nouveau mode de vie, de consommation et de mobilité. De plus, notre souhait était d’évangéliser la sous-location qui a une image encore très négative en France, en créant un cadre légal adapté à ce format. 

Anaxago : Pourquoi avez-vous créé Smartrenting ?

Thibault Martin :

J’ai eu la chance de partir faire un stage de 3 mois à Brighton. Ne souhaitant pas abandonner mon studio parisien, je n’ai pas eu d’autre choix que de le mettre sur Airbnb. Ce fut très compliqué à gérer à distance et c’est pourquoi nous avons eu l’idée de ce projet avec 2 amis : Théo et Romain. Nous souhaitions répondre aux besoins des individus ayant un nouveau mode de vie, de consommation et de mobilité. De plus, notre souhait était d’évangéliser la sous-location qui a une image encore très négative en France, en créant un cadre légal adapté à ce format. 

Anaxago : Avez-vous des concurrents ? En France ou à l’international ?

Thibault Martin :

Nous sommes les pionniers et les seuls à nous positionner en France sur le modèle de la sous-location avec revenu garantie. Il existe beaucoup de conciergeries qui se sont développées avec l’avènement d’AirBnB, mais aucune start-up s’intéressant principalement aux locataires nomades n’existe. Nous n’avons pas non plus identifié de services similaires au nôtre à l’échelle international. 

Anaxago : Quels sont les différents profils de clients chez Smartrenting ?

Thibault Martin : 

  1. Principalement des étudiants de 18-25 ans, d’école de commerce/d’ingénieurs ou d’universités qui ont des échanges académiques obligatoires dans leurs cursus.
  2. Des jeunes actifs entre 25 et 35 ans, employés de sociétés de conseils, d’énergies ou d’entreprises les obligeants à aller régulièrement chez le client à l’étranger ou en France et qui se retrouvent lors de leurs missions professionnelles, loin de leurs appartements. 
  3. Il y aussi les intermittents du spectacle qui sont régulièrement en tournée et donc absents de leurs appartements.
  4. Et enfin, des propriétaires, souvent retraités, qui s’absentent de leurs appartements pendant leurs voyages.

Anaxago : Quel valeur ajoutée le service Smartrenting apporte à ses clients ?

Thibaut Martin :

Smartrenting permet de conserver son appartement lors de ses déplacements, avec un loyer pris en charge et une sérénité assurée quant à l’état de l’appartement lors du retour du locataire. Le locataire doit simplement fournir un double de ses clefs à son départ. 

Par ailleurs, notre statut d’agence immobilière et nos assurances intégrales représentent une réelle valeur ajoutée pour nos clients. Ces éléments convainquent les propriétaires d’autoriser la sous-location du logement de leur locataire.

RENT 2019

Anaxago : Est-ce que Smartrenting compte aussi parmi ses clients des propriétaires ? 

Thibault Martin : 

Historiquement, et en nous appuyant sur les valeurs de l’économie circulaire, notre cœur de cible a toujours été les locataires. Ils constituent selon nous la population la plus confrontée aux projets de mobilité et aux contraintes du logement. Notre service s’adresse également aux propriétaires qui s’absentent de leur logement à qui nous payons un revenu garanti. Enfin, dans une bien moindre mesure et seulement dans les villes où la loi le permet, nous répondons aux besoins des propriétaires souhaitant changer l’usage de leur logement en le transformant en Airbnb à l’année. 

Anaxago : Dans quelles villes exercez-vous ?

Thibault Martin : 

Paris, historiquement. Puis Lyon, Bordeaux, Nantes, Nice, Toulouse, Strasbourg, Marseille. Nous avons l’ambition d’ouvrir des agences à Lille et Montpellier dans les prochains mois. Après ces deux ouvertures françaises, nous entamerons notre implantation internationale en commençant par l’Europe au cours de l’année 2020.


Anaxago : Qui sont vos partenaires immobiliers ?

Thibault Martin : 

L’institutionnalisation de notre activité repose sur des partenariats forts et c’est ce que nous avons commencé à faire en nous associant avec des agences immobilières nationales, locales mais également familiales. L’objectif est de rendre notre service accessible et connus par tous les locataires et propriétaires passant par des agences immobilières.

Ces dernières ont été très réceptives à un projet qu’elles ont jugé innovant et permettant de bousculer les codes d’un marché vieillissant. Elles ont su s’adapter et anticiper les nouveaux modes de vies de leurs clients. 

Pour nous, cela représente une opportunité immense de faire valoir notre vision de la sous-location en France. Nous avons la volonté de nous imposer sur le marché comme un acteur majeur de la sous-location afin d’évangéliser un phénomène encore trop méconnu.

A lire également, OuiFlash lève des fonds via Anaxago et renforce son offre pour les professionnels de l’immobilier

Anaxago : Quelle est votre vision du développement de Smartrenting à court / moyen / long terme ?

Thibault Martin :

A court terme, nous souhaitons nous implanter dans 2 nouvelles villes d’ici le début de l’année 2020 : Lille et Montpellier, puis commencer notre expansion européenne.

Pour permettre un développement solide sur les prochaines années, nous avons besoin de renforcer notre Tech afin de scaler notre business efficacement. Le volume de notre parc sera essentiel à notre croissance : nous comptons bien nous appuyer sur des outils nous permettant d’atteindre l’excellence opérationnel en gagnant en productivité. Cet aspect Tech couplé d’une croissance de l’effectif et de la mise en place de notre stratégie BtoBtoC nous permettront de réaliser un objectif financier avoisinant les 100M € de chiffre d’affaires (contre 9M € en 2019) en 2022-2023.

Notre ambition depuis nos débuts est d’évangéliser la sous-location dans les esprits des citoyens français mais aussi des institutions. L’assouplissement des lois encadrant la sous-location pour les personnes ayant des projets de mobilité est une conviction forte à laquelle nous croyons et cela nous pousse à continuer notre développement. Finalement, nous souhaitons rendre la mobilité accessible à tous, en particulier aux étudiants, en faisant du logement une opportunité et non plus une contrainte .

Anaxago : Qu’est-ce que la Proptech ?

Thibault Martin :

Tout d’abord Smartrenting est une start-up proptech mais elle fait aussi parti du monde des entreprises du tourisme et du voyage. La proptech est un mouvement qui s’est développé en France depuis environ 5 ans qui révolutionne le secteur immobilier, qui est lui-même vieillissant et qui a connu peu d’évolution technologique sur les 30 dernières années. La Proptech est un ensemble de toutes les startups qui gravitent autour de l’immobilier, aussi bien dans le domaine de la location, de la construction ou encore de l’aménagement du territoire urbain, qui permettent de révolutionner ce secteur vieillissant, de par une approche focalisée sur les besoins des utilisateurs.

Anaxago : En quoi Smartrenting s’inscrit elle dans ce mouvement ?

Thibault Martin : 

Smartrenting répond aux besoins des nouveaux modes de vie et de consommation d’une population autour du logement. Aujourd’hui énormément de personnes, qu’elles soient locataires ou propriétaires de leurs logements, sont régulièrement amenées à quitter leurs appartements temporairement, que ce soit pour des missions humanitaires, des stages, des voyages professionnels… Smartrenting va donc transformer ces logements vacants en logements occupés, tout cela dans un principe d’économie circulaire.

A lire également, Financement participatif, par où commencer ?


Commentaires

*  
*

Recevez nos prochains articles

Rejoignez les 2 000 pros de l'immobilier inscrits à la newsletter Anaxago Immobilier :

Rejoignez-nous sur Facebook

Facebook par Weblizar Powered By Weblizar

Suivez-nous sur Twitter



*AVERTISSEMENT L’investissement dans des opérations immobilières non cotées présente des risques parmi lesquels : la perte partielle ou totale du capital investi, l’illiquidité, l’absence de valorisation après l’investissement ainsi que des risques spécifiques à l’activité du projet détaillés dans les notes d’opération mises à disposition dans l’onglet « document » des projets. L’investissement sur ANAXAGO doit être inscrit dans une démarche de constitution d’un portefeuille diversifié. Vous pourrez investir sur ANAXAGO une fois votre profil d’investisseur complété et validé par nos équipes. Pour lire l’avertissement complet sur les risques, CLIQUEZ ICI