[DOSSIER LOGEMENT DE DEMAIN – Partie 2/2] Futur et habitat participatif ?

Perspectives • 21 décembre 2016
Après la dématérialisation, les objets connectés et les matériaux de construction, abordés dans la première partie de ce dossier dédié à l’avenir de l’habitat, tournons-nous désormais vers le futur de la promotion immobilière. Certains promoteurs savent qu’on ne vivra bientôt plus du tout de la même manière et se penchent sur les habitudes des nouvelles générations pour penser dès aujourd’hui les modèles de demain. Rencontre avec deux adeptes de l’habitat participatif, AXIS et Kalelithos.

En matière de construction, certains promoteurs sont déjà tournés vers l’avenir. Invités par Anaxago à s’exprimer devant une centaine de professionnels de l’immobilier lors d’un événement exceptionnel à l’Opéra Garnier, Laurent Falzoï, directeur marketing d’AXIS, et Olivier Cantrel, fondateur de Kalelithos, font déjà office de précurseurs. “C’est incroyable la capacité qu’ont ces opérateurs à se projeter dans l’avenir,” lâche Joachim Dupont à leur sujet. “Ils ont cette faculté à identifier les tendances de consommation de demain,” ajoute le Président d’Anaxago qui a accompagné les deux entreprises dans leur développement par le crowdfunding immobilier.

Etude de cas Axis et Anaxago Immobilier

Vers un habitat participatif…

L’exemple d’AXIS est un cas d’école. La foncière marseillaise a créé un nouveau concept d’immeuble pour répondre spécifiquement aux besoins de la nouvelle génération d’actifs. “Aujourd’hui, l’entrée dans la vie d’adulte arrive beaucoup plus tard, aux alentours de 33-34 ans,” analyse Laurent Falzoï. “Il y a une sorte de vide entre 25 et 34 ans, pour lequel l’offre actuelle de logements n’est pas adaptée.

Panel habitat participatif - Anaxago Immobilier

Laurent Falzoï, Christine Colmont, Laurence Costes et Olivier Cantrel

C’est de là qu’est parti le concept de The Babel Community. Un immeuble hybride en centre ville qui mélange plusieurs fonctions (logements individuels et partagés, co-working, salle de fitness, restaurants…) pour permettre à ses hôtes de travailler, se distraire ou tout simplement vivre, dans un même lieu.

Pour le premier immeuble Babel qui ouvrira à l’été 2017 en plein coeur de Marseille, “le but est d’aider les nouveaux arrivants à se mélanger tout de suite et à s’intégrer à la vie de quartier,” explique le directeur marketing de la foncière phocéenne. Une nouvelle conception de la vie en groupe au sein d’un même lieu qu’il imagine “totalement ouvert vers l’extérieur pour favoriser le mélange des populations.

A lire également, la blockchain, une révolution pour le secteur immobilier ?

… collaboratif…

Toujours dans l’objectif d’aider les habitants à se rapprocher et à créer des liens, Olivier Cantrel, lui, met en place des modèles collaboratifs au sein même de ses immeubles. En s’inspirant des réseaux sociaux, Kalelithos propose ainsi à ses résidents de créer un profil qui présente son CV, ses loisirs ou le matériel dont il dispose.Par exemple, on sait qu’Alain au 2e étage a une perceuse et aime bricoler, ou qu’Yvette au 5e étage a un appareil à raclette,” raconte le Directeur Général du groupe.

Chacun décide ainsi de ce qu’il souhaite partager avec ses voisins, que ce soit en termes de compétences ou de matériel.C’est un vrai succès, ça crée du lien entre les copropriétaires” se félicite Olivier Cantrel qui propose également aux habitants de stocker leurs livres dans un espace partagé pour libérer de la place dans leurs appartements.Ça permet aux habitants de profiter de la bibliothèque de leurs voisins et de s’échanger des livres entre eux,” conclue-t-il.

Avec la Cité Radieuse à Marseille, Le Corbusier signait l'un des premiers exemples d'habitat collaboratif.

La Cité Radieuse, Le Corbusier (Marseille)

La sociologue Laurence Costes partage elle aussi cette nouvelle vision plus solidaire de l’habitat. Selon elle, l’habitat participatif tel qu’il se développe actuellement hérite de mouvements qui se sont développés après la seconde guerre mondiale en pleine crise du logement, “notamment les expériences faites par Le Corbusier comme La Cité Radieuse à Marseille avec une vision communautaire et participative. Aujourd’hui l’habitat participatif évoque davantage des notions d’écologie, de partage et d’entraide,” observe-t-elle.

A lire également, quelles sont les nouvelles startups innovantes de l’immobilier ?

… et même participatif !

Une notion de communauté très importante pour Laurent Falzoï qui voit The Babel Community comme “une startup digitale dont ce sera la v1.0 qui évoluera en fonction des retours de ses utilisateurs.” Une autre façon d’impliquer les occupants dans cette démarche d’habitat participatif.

Avec ces modèles, les habitants participent activement à l’élaboration de leur lieu de vie. Une nouvelle vision de l’habitat qui incite même les particuliers à s’impliquer dans le développement de projets immobiliers par le biais du financement participatif. Olivier Cantrel a été le premier promoteur français à faire appel au crowdfunding immobilier en collectant 1,8M€ à l’automne 2014 pour financer la construction de deux immeubles écologiques à Montpellier et Toulouse.

Olivier Cantrel, Directeur Général de Kalelithos

Olivier Cantrel, DG de Kalelithos

Quand un promoteur s’adresse à un banquier, il parle uniquement à quelqu’un qui va lui prêter de l’argent,” confie-t-il. “Ce qui m’intéressait dans la logique du financement participatif c’était le fait de s’appuyer les retours de dizaines d’investisseurs qui souhaitaient donner leur avis.

La communauté d’Anaxago a ainsi participé au développement de ces immeubles en donnant son avis et en suggérant des idées de manière proactive. Cette opération a tout pour devenir une référence : une façon interactive de bâtir un projet immobilier en alliant intelligemment les tendances qui feront certainement l’habitat du futur : l’habitat participatif, collaboratif et écologique.

Partie 1/2 : Comment vivrons-nous en 2050 ?

A lire également, Financement participatif, par où commencer ?


Commentaires

*  
*

Recevez nos prochains articles

Rejoignez les 2 000 pros de l'immobilier inscrits à la newsletter Anaxago Immobilier :

Rejoignez-nous sur Facebook

Facebook par Weblizar Powered By Weblizar

Suivez-nous sur Twitter



*AVERTISSEMENT L’investissement dans des opérations immobilières non cotées présente des risques parmi lesquels : la perte partielle ou totale du capital investi, l’illiquidité, l’absence de valorisation après l’investissement ainsi que des risques spécifiques à l’activité du projet détaillés dans les notes d’opération mises à disposition dans l’onglet « document » des projets. L’investissement sur ANAXAGO doit être inscrit dans une démarche de constitution d’un portefeuille diversifié. Vous pourrez investir sur ANAXAGO une fois votre profil d’investisseur complété et validé par nos équipes. Pour lire l’avertissement complet sur les risques, CLIQUEZ ICI